Fiscalités

Amortissement des véhicules.

AMORTISSEMENT des VP

Les véhicules acquis par les entreprises font partie intégrante de l’actif immobilisé de l’entreprise car ils sont destinés à servir de manière durable à l’activité de l’entreprise.

Les véhicules sont donc inscrits à l’actif de l’entreprise par leur coût réel d’acquisition (prix d’achat + frais annexes).

Un plafond d'amortissement revu et corrigé

Avant le 1er janvier 2006 : pour un véhicule de tourisme sous contrat de location ou acheté par une société (ou une profession libérale), la limite du plafond d'amortissement du prix du véhicule de tourisme était à 18 300 €.

Depuis le 1er janvier 2006 : pour les véhicules acquis ou utilisés à partir du 1er janvier 2006 et dont le taux d'émission de CO2 est supérieur à 200g/km, le plafond d'amortissement du prix du véhicule est ramené à 9 900 €. Le coût de l'imposition lié à la réintégration fiscale de la partie non amortissable du véhicule peut varier selon la durée d'amortissement (4 ou 5 ans). Ceci pour un taux d'imposition maximum de 33,33 %.

Le plafond d'amortissement du prix du véhicule reste fixé à 18 300 € pour les autres véhicules (sauf gamme N1).

Exemple :

Golf 20 300 € = 2 000 € de réintégration sur 4 ans = 500 € taxé à 33,33 % d'IS = 166,50 €. Touareg 49 900 € = 40 000 € de réintégration sur 4 ans = 10 000 € taxé à 33,33 % d'IS = 3 333 €.

Les véhicules homologués en N1 sont amortissables en totalité.

Lebon Cherbourg - Distributeur exclusif Volkswagen - ZI de Sauxmarais - 50110 Tourlaville - Tél. : 02 33 88 58 88

Mentions légales - Nous contacter

La circulation des véhicules à moteur est interdite dans les milieux naturels.

Gérer les cookies Politique de confidentialité